Tout savoir sur le logiciel eMule en français !

Ces forums dédiés au logiciel eMule vous permettent de discuter librement de votre logiciel P2P préféré ou de trouver l'aide relative à son utilisation. La consultation des différents sujets eMule est totalement libre.
Telecharger des logiciels gratuits !
Nous sommes le Mar Jan 16, 2018 12:36 pm

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Les infos du jour!!!
MessagePosté: Mar Juin 09, 2009 10:44 am 
Hors ligne
Expert
Expert
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lun Juil 21, 2008 5:26 pm
Messages: 434
Localisation: STRASBOURG
P2P : la Gendarmerie Nationale démantèle la plate-forme SnowTigers

En collaboration avec l'ALPA, la Gendarmerie a fait fermer le site d'échanges de fichiers torrents SnowTigers. Bilan : 21 serveurs saisis et 10 personnes arrêtées en France.

Alors que la loi Création et Internet est actuellement examinée par le Conseil constitutionnel, la Gendarmerie Nationale, avec la collaboration de l'Association de Lutte contre le Piratage Audiovisuel (ALPA), ont réussi à faire fermer la plate-forme privée SnowTigers, qui proposait des fichiers BitTorrent permettant de pirater des films, des morceaux de musique et des logiciels.

Selon nos confrères de Zataz.com, 21serveurs ont été saisis et 10 personnes ont été arrêtées, en région parisienne et à Toulouse, après deux années d'enquête de la Gendarmerie. Le statut et les fonctions de ces personnes n'ont pas encore été dévoilés. Créée en 2005, la communauté privée SnowTigers, qui ne "recrutait" que sur invitations, comptait plus de 250 000 membres. D'après Zataz.com, la majorité des serveurs de la plate-forme de piratage de trouve au Canada et aux Pays-Bas.

Frédéric Delacroix, le président de l'ALPA, se félicite de la prise de ce gros poisson, qualifié d'"organisation clairement criminelle". Et d'accuser : "Le site a engrangé plusieurs centaines de milliers d'euros". Il précise également que tous les importants utilisateurs de SnowTigers et que tous les internautes qui ont versé de l'argent au site pourront "être inquiétées".

En effet, SnowTigers recevait des dons de la part de ses utilisateurs pour pouvoir continuer de fonctionner. Les paiements en ligne se faisaient via le service PayPal, qui explique pouvoir conserver les informations sur les internautes qui ont transité par son service pour verser de l'argent grâce à leur carte ou leur compte bancaire. En outre, PayPal se réserve le droit de communiquer une partie de ces informations "à des tiers dans des conditions strictes".

De son côté, la Gendarmerie Nationale a affirmé qu'elle pourrait demander aux autorités judicaires des pays où se trouvent une partie des serveurs de SnowTigers de coopérer et de leur fournir des informations indispensables à la continuation de l'enquête. "[…] Pour ce qui concerne le rapatriement des informations venant de l'étranger, c'est juste une question d'entraide judiciaire avec les pays concernés. Ce n'est vraiment pas un problème pour nous", a-t-elle précisé à Zataz.com.




----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

vu sur http://www.korben.info/

Les serveurs chopés le sont uniquement en France et sur ces serveurs, il n’y avait rien de sensible. Les bases de données sont effectivement à l’étranger, et même si l’ALPA fait un jour une demande pour avoir accès à ces serveur, ça fait plusieurs jours qu’il n’y a plus RIEN sur ce serveurs. Tout a été formaté.
Pour ceux qui espèrent voir renaitre SnowTigers, j’ai par contre une mauvaise news, il ne renaitra pas, c’est certain.
(source : mon mysterieux informateur)

Oyé Oyé mes amis !

Ce midi, Zataz a annoncé que le site d’échange de fichiers Torrent, SnowTigers avait été démantelé par l’ALPA (Association de Lutte contre le Piratage Audiovisuel) et la Gendarmerie Nationale.

Je vous passe tout le blabla que vous pouvez aller lire sur Numerama, mais sachez que j’ai eu un contact anonyme avec une personne proche des admins de SnowTigers qui m’a confirmé l’info. SnowTigers fait bien l’objet d’une procédure judiciaire et certains de ces admins ont bien été arrêtés…

PAR CONTRE, l’ALPA déclare sur le site de Zataz que : “Toutes les personnes qui ont versé de l’argent peuvent dorénavant être inquiétés, confirme l’ALPA, ainsi que les très gros utilisateurs.” (source)

Et tout le monde flippe sa race ! D’après ce proche que j’ai eu au téléphone, les serveurs étant à l’étranger, il n’y a eu aucune récupération des logs et bases de données. Tout ceci est donc totalement faux !

Les membres ne sont donc pas inquiétés. L’info est à prendre avec un peu de recul et je pense qu’on en saura plus dans les jours à venir mais ceci me semble cohérent avec la réputation de SnowTigers.

Selon ce proche de SnowTigers, Zataz joue ainsi un double jeu avec l’ALPA qui consiste tout simplement à faire flipper les internautes pour rien en leur faisant croire qu’ils sont menacés si ils étaient inscrits sur le site.

Soyez donc rassurés, les “gros utilisateurs” et les “donateurs” ne seront pas inquiétés.

Affaire à suivre…

_________________
http://www.ecolorama.fr/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar Juin 09, 2009 10:49 pm 
Hors ligne
V I P
V I P
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mer Mar 12, 2008 1:57 am
Messages: 4510
Localisation: paris3
et ce n'est que le début...

durée moyenne d'une enquête de ce gabarit ; 1 à 5 ans suivant la typologie des réseaux...

après les flibustiers, voici la chasse aux pirates 2009.

sa va durer quelques décennies alors :roll:

_________________
मैं अपने भय दिलाना


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Juin 10, 2009 6:48 am 
Hors ligne
Expert
Expert
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lun Juil 21, 2008 5:26 pm
Messages: 434
Localisation: STRASBOURG
EDIT par Urany :
ce post est remis à sa bonne place.

_________________
http://www.ecolorama.fr/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Juin 10, 2009 6:50 am 
Hors ligne
Expert
Expert
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lun Juil 21, 2008 5:26 pm
Messages: 434
Localisation: STRASBOURG
Salut j'aurais voulu savoir pourquoi ce topic a été déplacé, car son but est de donner quelques nouvelles importantes du jour sur différent sujuet et pas seulement sur ce qui concerne le P2P.C'est un topic généraliste concernant l'information!!!! :wink: :wink:

_________________
http://www.ecolorama.fr/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Juin 10, 2009 10:54 am 
Hors ligne
Animateur
Animateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mar Juin 12, 2007 1:27 pm
Messages: 3512
Localisation: Midi Pyrenées/No man's land...
Jason, ton premier post etait interessant car il concerne le P2P, je l'ai donc deplacé dans les news, de cette maniere il sera lu par tout le monde.

Concernant ton 2eme post, il concerne l'airbus. Je vais donc le supprimer car Verseau l'a copier coller dans le bon topic.
:wink:

_________________
Welcom To The Real World !!! It's Stuck, You're Gonna Love It !!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Juin 10, 2009 5:55 pm 
Hors ligne
Expert
Expert
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lun Juil 21, 2008 5:26 pm
Messages: 434
Localisation: STRASBOURG
OK!!!!

Voila la suite de la Loi Hadopi d'ailleurs,ca vient de tomber sur mon téléscripteur... :lol: :lol:

L'Hadopi censurée par le Conseil Constitutionnel !
Le Monde vient d’en publier la nouvelle : le Conseil Constitutionnel vient de sanctionner le projet de loi Hadopi.

Selon des propos rapportés par le journal, le Conseil aurait considéré deux points essentiels :

* « Internet est une composante de la liberté d'expression et de consommation »
* « en droit français c'est la présomption d'innocence qui prime »


En conséquence, le Conseil pose le verdict de son examen : « c'est à la justice de prononcer une sanction lorsqu'il est établi qu'il y a des téléchargements illégaux ». Dans un tel contexte, le rôle de la Haute autorité est « d'avertir le téléchargeur qu'il a été repéré, mais pas de le sanctionner ».

Le projet de loi étant un enchevêtrement de mesures fortement liées les unes aux autres, la disparition de la pierre angulaire (l’aspect punitif direct sans passer par un juge) porte un coup rude à ses architectes.

La Quadrature du Net vient d'ailleurs de faire part de toutes ses condoléances au ministère de la Culture :

Image

_________________
http://www.ecolorama.fr/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Juin 10, 2009 7:02 pm 
Hors ligne
Animateur
Animateur
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mar Nov 21, 2006 8:11 pm
Messages: 2786
Localisation: oise
merci pour ces infos :wink:

_________________
PC: AMD athlon64 dual core 4200+ sur gigabyte GA-M52L-S3 / 2048mo RAM
DD 250+120+60 go / carte GeForce 7300S
Windows 7/antivir/
emule 0.49 b
adsl degroupé free sur freebox V4
----------------------------------------------
Portable Toshiba
Vista - avast - emule 0.49b
adsl dégroupé freebox V4
----------------------------------------------
Je ne réponds JAMAIS aux questions techniques posées en MP


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer Juin 10, 2009 8:08 pm 
Hors ligne
Expert
Expert
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lun Juil 21, 2008 5:26 pm
Messages: 434
Localisation: STRASBOURG
Aller juste pour rigoler un bon coup.Voici les connaissances en P2P de ceux qui voulaient decider du sort de cette loi,très édifiant moi je dis.

http://www.dailymotion.com/video/x94ta5_hadopi-le-pire-du-pire-de-lassemble_news

_________________
http://www.ecolorama.fr/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Juin 11, 2009 6:37 am 
Hors ligne
V I P
V I P
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mer Mar 12, 2008 1:57 am
Messages: 4510
Localisation: paris3
excellent jason Image

_________________
मैं अपने भय दिलाना


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Juin 12, 2009 6:37 am 
Hors ligne
Expert
Expert
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lun Juil 21, 2008 5:26 pm
Messages: 434
Localisation: STRASBOURG
ENTRETIEN, INTERNET. André Vitalis estime qu'il faut se reposer la question du bien-fondé de la loi avant d'envisager des solutions techniques
Réguler l'abondance ?

« Sud Ouest ».

La loi Hadopi vient d'être censurée par le Conseil constitutionnel. Comment pourra-t-on sortir de l'impasse ? La licence globale est-elle la solution ?

André Vitalis.

Les solutions techniques ne peuvent venir qu'après un débat plus général. Si on ne veut pas procéder de cette façon, on se condamne à ne rien comprendre.

Que faut-il comprendre ?

Peu de personnes ont pris conscience que cette loi aboutirait à ficher 10 millions d'adolescents. J'ai longtemps été conseiller de la Commission nationale de informatique et des libertés. Je suis très sensible à ce genre de sujet. Mais de façon plus globale, la loi Hadopi cherche à renforcer le droit de propriété de l'immatériel. Dans sa logique, en assurant la sauvegarde des droits des créateurs, elle pouvait garantir en retour davantage de création. Or la réalité prouve le contraire.

Tous les créateurs ne sont pas de cet avis...

Certains sont effectivement demandeurs d'un système qui les protège. D'autres, en revanche, raisonnent de façon différente. Quand l'imprimerie a fait son apparition, la Sorbonne a demandé à François Ier d'interdire cette nouvelle technique qui remettait en cause trop de choses à ses yeux.

La comparaison est-elle valable ?

La technique a sa propre logique. Elle met en cause des intérêts mais elle en fait surgir de nouveaux. Le juriste doit rester assez modeste parce que l'on ne peut pas contrer cette logique frontalement.

Comment avancer ?


Il faut reprendre le problème à la base. Si vous partez du principe qu'il faut protéger la création, vous arrivez forcément à la loi Hadopi... mais après bien des balbutiements, comme on l'a vu.

Que se passe-t-il ailleurs ?


Personne n'a vraiment trouvé la bonne solution. Ce qu'il ne faut surtout pas, je le répète, c'est prendre le problème à l'envers. Décider d'abord quelle est la bonne solution et ensuite trouver les arguments juridiques qui vont avec. Avant, le problème était souvent de réguler la rareté. Là, il faut réguler l'abondance des flux et de l'information sur Internet. On ne sait pas forcément faire et, en plus, la première question qu'il faut se poser est la suivante : doit-on réguler l'abondance ?

Pourquoi faudrait-il renoncer ?


L'Internet bouleverse tout le modèle. Il faut arrêter de se polariser sur les solutions traditionnelles. Les choses sont excessivement compliquées. Une technique ne se laisse pas maîtriser comme cela. Si l'on connaissait les solutions, on n'en serait pas là. Regardons ce qui s'est passé au niveau informatique et libertés. Le système a plutôt bien marché, en tout cas jusqu'à l'arrivée d'Internet. Comment voulez- vous contraindre un « ficheur » installé hors du territoire national ? Il faut bien voir dans ce domaine qu'il n'existe aucune règle, aucune norme. Ce n'est pas le coq français qui va tout régler tout seul. Surtout qu'au niveau technique, les acteurs ne sont pas tous d'accord entre eux. Ni du côté des entreprises, ni du côté des créateurs.

En Suède, un parti des pirates a présenté une liste aux élections européennes.

Il a obtenu un élu. Les pirates ont-ils raison ?

Toutes ces questions de liberté ont été très peu évoquées pendant la campagne. Il y a sans doute là un nouveau champ à explorer...

(1) André Vitalis est enseignant à l'université Bordeaux 3 et directeur du groupe de recherche et d'études des médias.

_________________
http://www.ecolorama.fr/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven Juin 12, 2009 3:20 pm 
Hors ligne
Expert
Expert
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lun Juil 21, 2008 5:26 pm
Messages: 434
Localisation: STRASBOURG
Source : Figaro

Le passage devant la justice. C'est assurément la question la plus délicate à régler. Avec cette loi, le gouvernement souhaitait s'attaquer au piratage de masse et décréter plus de 1000 suspensions de connexion par jour. La justice pourra-t-elle prendre le relai dans des proportions comparables ?

Christine Albanel le laisse entendre. Dès mercredi, la ministre de la Culture a annoncé la création de «neuf TGI en région pour gérer ce type de contentieux».
Interrogé jeudi matin sur Europe 1, le rapporteur UMP du projet de loi, Franck Riester, a suggéré la création de «juges spécialisés dans le droit d'auteur et la propriété intellectuelle» pour traiter rapidement ces dossiers, malgré l'engorgement des tribunaux.


Ils lâchent pas l'affaire les Big Brothers. Le plus beau c'est qu'ils avaient commencer à fermer des tribunaux... pour envisager d'en rouvrir maintenant... :lol: :lol: :lol:

_________________
http://www.ecolorama.fr/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu Juin 25, 2009 8:56 am 
Hors ligne
Expert
Expert
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lun Juil 21, 2008 5:26 pm
Messages: 434
Localisation: STRASBOURG
Hadopi : le ministère de la justice se saisit du dossier

Après la censure partielle des passages ne respectant pas la présomption d'innocence de la loi présentée par Christine Albanel, sortante lors du remaniement ministériel, il fallait trouver la parade et contourner l'écueil juridique pointé par le Conseil constitutionnel le 10 juin. Il fallait surtout essayer de faire oublier les déboires techniques et constitutionnels du ministère de la culture face à une Assemblée nationale très impliquée dans le débat.

Le gouvernement change donc de stratégie, avec appropriation du sujet par le ministère de la justice, et présentation dès le premier conseil des ministres par la nouvelle garde des sceaux, Michèle Alliot-Marie. Ce projet, qui pourrait passer à l'Assemblée le 20 juillet en session extraordinaire, "prévoit la mise en œuvre d'une politique pénale. C'est pour cette raison que ça fait partie du champ de compétence du garde des sceaux", a déclaré Luc Chatel à la sortie du conseil.

Selon le porte-parole du gouvernement, le président Nicolas Sarkozy a précisé que Frédéric Mitterrand, nouveau ministre de la culture serait "pleinement associé" à ce travail, même si ce dernier se défend de vouloir intervenir trop tôt dans le débat : " Je ne dis rien sur ces dossiers-là car je ne les connais pas encore suffisamment bien, même si je pense que je les ai suivis avec attention depuis un certain temps."

Détaillé dans un communiqué, ce nouveau dispositif judiciaire se veut plus "adapté". Il sera articulé autour de cinq articles, permettant notamment aux agents de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) de constater directement les infractions. Il donnerait également à la justice la possibilité de recourir à des procédures simplifiées pour prononcer des sanctions contre les auteurs de téléchargements illicites : "Un traitement rapide et efficace du contentieux sera ainsi assuré par la voie d'ordonnances pénales et devant le tribunal correctionnel siégeant à juge unique", est-il précisé.

UNE LOI ENCORE PLUS COÛTEUSE

Outre la suspension de l'abonnement, un projet de décret envisage également d'infliger des amendes de 1 500 euros (contravention de 5e classe, punie de 3 000 euros en cas de récidive) pour contourner la censure des Sages, et permettre "de tirer toutes les conséquences de la décision du Conseil constitutionnel en complétant l'action préventive de la Hadopi par un dispositif pénal dissuasif et adapté". En relisant cette décision du Conseil constitutionnel émise le 10 juin, on relève en effet que la présomption de culpabilité ne suffit pas à couper l'accès à Internet mais "peut être établie à titre exceptionnel, notamment pour les amendes".

Soutenue derechef par plusieurs députés de la majorité dans une tribune publiée dans Le Monde daté du jeudi 25 juin, cette solution – qui avait les faveurs des fournisseurs d'accès à Internet (FAI) – serait plus rapide à traiter pour la justice, puisque immédiatement applicable, et poserait évidemment beaucoup moins de problèmes techniques que la coupure. De plus, elle pourrait être "infligée sans avoir la preuve formelle que l'internaute a effectivement piraté" lui-même.

Les réactions n'ont pas tardé avec un communiqué de la Quadrature du Net dénonçant un "inquiétant acharnement" pour un nouveau texte qui "sera encore plus absurde que le précédent", et qui risque d'installer une loi Hadopi "encore plus coûteuse et inefficace que la précédente".

De son côté, Guy Bono, député européen et coauteur de l'amendement 138 se dit "consterné par la nouvelle proposition du gouvernement qui vise ni plus ni moins que la jeunesse" et qui prévoit "une double sanction : la suspension de l'accès à Internet par la loi ainsi qu'une amende par décret : l'abonné qui aura par négligence laissé un tiers commettre un acte de contrefaçon sur sa ligne encourra une amende de 1 500 euros".

Christian Paul, député de la Nièvre, l'un des bretteurs de l'opposition les plus actifs lors des débats à l'Assemblée, a quant à lui immédiatement demandé un moratoire sur le sujet, taclant Nicolas Sarkozy qui "confirme une obstination incroyable à refuser tout débat" alors qu'il faudrait vite "des états généraux de la création à l'âge numérique, pour sortir de l'impasse Hadopi !"

_________________
http://www.ecolorama.fr/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Google-Analytics


RETOUR SITE : EMULE SOFTWARE FRANCE